Ambiguïté sur le monopole : Macron répond à la FSPF

Ambiguïté sur le monopole : Macron répond à la FSPF

Marie Bonte
| 02.05.2017
  • Macron

Interrogé par la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) sur les enjeux primordiaux de l’exercice officinal de demain, le candidat d'En marche ! tient à assurer la profession de son attachement au réseau officinal et au monopole pharmaceutique.

La réponse ne s’est pas fait attendre. Le 28 avril, Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) interpellait Emmanuel Macron, lui faisant part des...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 20 Commentaires
 
daniel c Pharmacien 03.05.2017 à 12h32

Bien sûr qu'il nous enfume, il faudra être soudés à l'avenir. Pas comme un syndicat encore majoritaire qui prend les décisions dans l'intérêt de la profession, ou plutôt le sien , je devrais dire. Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 03.05.2017 à 12h27

Appel général aux politiques : si vous voulez qu'on continue à faire ce boulot foutez-nous la paix . Aux syndicats : arrêtez de les sonner tout le temps , " what do you expect - vous vous attendez à Lire la suite

Répondre
 
lionel v Pharmacien 02.05.2017 à 19h47

Après l'exercice "hors les murs" voici qu'une "instance de concertation réunira dans la durée l'ensemble de la filière pharmaceutique" (et bien sûr la GMS). Macron comme son ami Attali ne nous Lire la suite

Répondre
 
Georges A Pharmacien 02.05.2017 à 17h56

C'est beau la naïveté !

Répondre
 
pharmeus Pharmacien 02.05.2017 à 17h32

Macron veut uberiser la profession ! et la grande distribution veut délivrer les médocs. Ils vont finir par se trouver. Le monde financier est dans les starting-blocks pour financer l'installation Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires