Mécanismes d’action
Actualité pharmaceutique

Mécanismes d’action

20.04.2017

Les réactions de photosensibilisation sont dues à l’interaction des ultraviolets avec un médicament ou un de ses métabolites dans la peau ; elles sont soit de nature allergique (eczéma ; photoallergie), soit de nature toxique (« super coup de soleil » ; phototoxicité). Elles doivent être suspectées devant la survenue d’une manifestation cutanée sur les zones découvertes après exposition au soleil ou à des UV artificiels (UV esthétiques). Il faut se souvenir qu’une même substance peut être responsable de réactions photoallergiques et photosensibilisantes.

Les réactions de photosensibilisation médicamenteuse correspondent à l’ensemble des réactions cutanées pathologiques secondaires à l’interaction entre certaines longueurs d’onde du spectre ultraviolet (UV) ou du visible, et d’un médicament ou son métabolite actif, c’est-à-dire pouvant absorber cette fraction des UV.

La réaction phototoxique, qui est une réaction photochimique, la plus fréquente, concerne tout individu soumis à des doses de substances photosensibilisantes suffisantes et exposées à la lumière. Elle survient très rapidement, en quelques heures. L’absorption de l’énergie lumineuse par le chromophore provoque une excitation de ses électrons conduisant à une interaction avec les systèmes biologiques membranaires ou la formation de radicaux libres. L’histologie montre un aspect typique de coup de soleil de cellules appelées « sunburn cells ». Les réactions cutanées peuvent être très intenses.

La photoallergie, au contraire d’incidence faible, nécessite une sensibilisation préalable. Elle est plus rare, car elle concerne la capacité d’un individu à se sensibiliser ; elle peut se croiser avec d’autres molécules et persister après éviction du médicament. Les symptômes surviennent de manière retardée, avec souvent un délai de l’ordre de 48 heures (rougeurs, vésicules, démangeaisons intenses ; des anomalies de pigmentation peuvent aussi se manifester, de couleur brune ou bleutée). L’histologie est celle d’un eczéma.  

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Cambriolage

Les agressions contre les pharmaciens ont quasiment triplé en un an

La multiplication des cambriolages et des attaques de pharmacies, relatée par la presse, viennent confirmer les chiffres enregistrés par l’Ordre des pharmaciens. Le 15 février, en tentant de se défendre, un pharmacien de... 2

Partenaires