Pas-de-Calais : un prestataire en correctionnelle

Pas-de-Calais : un prestataire en correctionnelle

Jacques Gravend
| 12.04.2017
  • Justice

Une société prestataire de matériel médical comparaîtra devant le tribunal de grande instance de Béthune (Pas-de-Calais), en septembre prochain. Les enquêteurs de la Gendarmerie nationale, saisis par la CPAM, ont dénombré à son encontre deux cents dossiers de fraude. Le montant du litige s'élève à 160 000 euros aux dépens de l'assurance maladie.

L'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) du Pas-de-Calais s'est associée à la plainte de la CPAM contre...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 1 Commentaire
 
lionel v Pharmacien 12.04.2017 à 19h14

Tout le monde est au courant de ces pratiques depuis de longues années et il ne se passe jamais rien sauf aujourd'hui : BRAVO à L'USPO !!!

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires