Le monde aujourd'hui - Le bilan, c'est surtout le désordre

Le monde aujourd'huiLe bilan, c'est surtout le désordre

Richard Liscia
| 10.04.2017

Ce n'est pas en comptant les plus et les moins que l'on dressera un bilan exact du quinquennat de François Hollande. C'est en mesurant l'influence qu'il aura sur ce qui va se produire pendant et après les élections. Ses cinq années au pouvoir ont coïncidé avec l'ascension du populisme en France et en Europe. Comme la plupart des gouvernements européens, ceux de M. Hollande n'ont pas su arrêter le phénomène.

  • Le bilan, c'est surtout le désordre

Le président de la République, dont on se gausse encore dans les cabarets et à la télévision, n'a pas échoué en toute circonstance. Il a été remarquable sur les fronts de la sécurité, extérieure et intérieure, ce à quoi personne ne s'attendait. Il a tout de même introduit des éléments de réforme libérale dans une économie qui s'est légèrement redressée. Et il a été un chef d'Etat proche de ses concitoyens, simple. Peut-être trop simple.

Le « chic type » que ses soutiens aiment...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires