Erreur de prescription : le pharmacien peut être solidaire du médecin

Erreur de prescription : le pharmacien peut être solidaire du médecin

Marie Bonte
| 05.04.2017
  • CSP

Une erreur de posologie, non rectifiée par le pharmacien, peut conduire ce dernier à répondre de cet oubli devant la justice au même titre que le prescripteur. S’appuyant sur un récent arrêt de la Cour d’appel d’Aix-en-Provence, l’assureur MACSF rappelle les pharmaciens à leurs obligations.

Un pharmacien et un médecin ont été condamnés conjointement, début février, par la Cour d’appel d’Aix-en-Provence. Celle-ci a considéré qu’ils partageaient pour moitié chacun la responsabilité...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
formation

DPC : 88 % des titulaires se sont formés sur 3 ans

Plus de 24 000 titulaires ont effectué au moins une formation validant pour le DPC sur la période triennale 2017-2019. L’heure du bilan du développement professionnel continu (DPC) a sonné, en cette fin de période triennale... Commenter

Partenaires