Baclofène : un risque de surdosage volontaire

Baclofène : un risque de surdosage volontaire

Charlotte Demarti
| 28.03.2017
  • Baclofène

Le baclofène, prescrit à haute dose dans la dépendance alcoolique, peut exposer à un risque d'intoxication volontaire grave, selon une étude des centres antipoison de l'ouest de la France.

Le baclofène, souvent prescrit dans le but de réduire la consommation d’alcool chez les alcoolodépendants, n’est pas dénué de risque. En effet, une étude menée par les centres antipoison de l’ouest de la France, qui représentent 12 millions de patients, s’est penchée sur le risque de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 5

Partenaires