Une étude sur la qualité de vie des professionnels libéraux - Les pharmaciens allemands plutôt heureux

Une étude sur la qualité de vie des professionnels libérauxLes pharmaciens allemands plutôt heureux

Denis Durand de Bousingen
| 20.03.2017

S’ils sont majoritairement satisfaits de leur vie, les pharmaciens allemands se gâchent l’existence en pensant à leur avenir à moyen terme, et surtout à celui de leurs successeurs, révèle une étude portant sur les priorités et la qualité de vie des professionnels de santé libéraux d’Outre Rhin.

La Banque allemande des médecins et des pharmaciens, qui, comme son nom l’indique, s’adresse essentiellement à ces professionnels, a interrogé un panel de 500 médecins, pharmaciens et dentistes, qui révèle notamment que 56 % des pharmaciens se considèrent comme très ou plutôt satisfaits de leur vie professionnelle. 29 % des pharmaciens interrogés ne s’estiment ni vraiment satisfaits, ni vraiment mécontents, et 15 % des pharmaciens se déclarent mécontents, voire très...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
carte

À la Une Ruptures de stock : les contradictions européennes Abonné

Dénonçant « l’épuisement des stocks de médicaments » lié aux importations parallèles, une députée européenne a interrogé la Commission sur ces pratiques, mais celle-ci en a confirmé la légalité. Pourtant, comme le rappelle la pharmacovigilance, les pénuries de médicaments qu'elles peuvent engendrer, présentent parfois des risques iatrogènes. Commenter

Partenaires