Chez l’enfant, les cancers fulgurants seraient bien plus fréquents

Chez l’enfant, les cancers fulgurants seraient bien plus fréquents

Charlotte Demarti
| 07.03.2017
  • Oncologie

Le taux de décès chez les enfants atteints de cancer foudroyant pourrait être quatre fois plus élevé qu’on ne le pensait jusqu’à présent, souligne une étude publiée dans le « Journal of Clinical Oncology ».

6,2 % des enfants atteints de leucémie aiguë myéloblastique meurent très rapidement, alors qu’on pensait jusqu’alors que la mortalité pour ce cancer chez l’enfant était de 1,6 %, selon une étude publiée dans le « Journal of Clinical Oncology ...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
rému

À la Une Votre rémunération au scalpel Abonné

Depuis le 1er janvier, de nouveaux honoraires et taux de marge sont entrés en vigueur. L'objectif : déconnecter encore un peu plus la rémunération des pharmaciens des prix des médicaments. 1

Partenaires