Tourisme - aux Philippines, des rizières, à la mer - Sur des terres ancestrales

Tourisme - aux Philippines, des rizières, à la merSur des terres ancestrales

Anne-Laure Murier
| 06.03.2017

S’étirant sur 1 900 kilomètres au large de l’Asie du Sud-Est, les Philippines offrent de nombreux visages au gré de quelque 7 000 îles. La plus septentrionale, Luzon, doit autant sa renommée aux rizières cultivées par les Ifugaos qu’à la capitale ; on les aborde au rythme d’un trek. Puis c’est l’archipel de Busuanga, à une heure de vol de Manille, à la rencontre des pêcheurs Tagbanua. Deux parenthèses enchantées.

  • Trek
  • Rizières
  • île de coron

Vestiges de la colonisation espagnole, bureaux et boutiques du quartier affairé de Makati, coucher de soleil sur le port, échos du président Rodrigo Duterte, brochettes de cochon de lait dans le faubourg de la Loma… Alors que se dessine la cordillère qui escarpe la grande île de Luzon, Manille paraît bien loin : 350 km, entre huit et dix heures de route, plein nord. Et, dans ces terres ifugaos, ce sont des reliefs verdoyants, étagés au cordeau depuis des...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires