Maisons de santé, regroupements, transferts - Les nouveaux remèdes aux déserts médicaux

Maisons de santé, regroupements, transfertsLes nouveaux remèdes aux déserts médicaux

Marie Bonte
| 06.03.2017

Maisons de santé, regroupement, transfert… autant de solutions auxquelles les pharmaciens recourent pour pallier le manque de prescripteurs sur leur territoire. Une dynamique qui ne se dément pas sur le terrain mais qui ne doit pas, pour autant, négliger les effets potentiellement délétères d’une législation sur le maillage officinal.

Et si les pharmaciens gagnaient du terrain au fur et à mesure que les médecins en perdent ? Face à l’avancée des déserts médicaux, les pharmaciens rivalisent d’ingéniosité et de ténacité pour maintenir la présence de professionnels de santé sur les territoires. Une ardeur à peine intéressée puisque la pérennité de prescripteurs représente un enjeu majeur pour l’ancrage des officines dans ces mêmes territoires.

Rien d’étonnant, donc, à ce que de Ruffiac à Bergerac, en passant par...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires