Ordonnance réseau : vers une quatrième version

Ordonnance réseau : vers une quatrième version

Marie Bonte
| 03.03.2017
  • Pharmacie

La troisième version de l’ordonnance sur le réseau proposée par la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) ne satisfait toujours pas les syndicats d’officinaux.

La nouvelle version de l’ordonnance visant à simplifier les règles d’installation, de transfert et de regroupement des officines présentée la semaine dernière comporte encore des points d’achoppement, indique Gilles Bonnefond (voir également notre article « abonné »). Certes, la voie dérogatoire comme...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Dr Gnon Pharmacien 03.03.2017 à 18h28

On pourrait accorder des transferts au lieu de dérogations , parait qu'il y a trop d'officines , il doit y en avoir à racheter pas cher ! Ou on nous aurait encore menti ? En quoi ajouter des Lire la suite

Répondre
 
francois c Pharmacien 03.03.2017 à 17h28

Avec Macron on aura plus ces problemes

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires