Un quart des vaccins en rupture de stock

Un quart des vaccins en rupture de stock

Charlotte Demarti
| 16.02.2017

Les ruptures de stocks concernant les vaccins sont nombreuses, et ne viennent pas améliorer la confiance des Français dans la vaccination.

En janvier 2017, 25,4 % des vaccins étaient en rupture de stock, selon l'Ordre des pharmaciens.

En février, on note encore des tensions d’approvisionnement pour les vaccins combinés tétravalents DTCaP et les vaccins pentavalents DTCaP-Hib. Dans le détail, Infanrix Tetra est en rupture de stock. Quant au Tetravac-acellulaire et aux pentavalents Infanrix Quinta et Pentavac, ils sont en distribution contingentée en pharmacie de ville. Il est donc possible que les...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 1

Partenaires