Décret Trump : un pharmacien irakien parmi les premiers migrants refoulés

Décret Trump : un pharmacien irakien parmi les premiers migrants refoulés

Marie Bonte
| 30.01.2017
  • Pharmacien Irakien

Un pharmacien irakien, sa femme et ses enfants, sont parmi les premières victimes de l'interdiction d'entrer aux États-Unis énoncée vendredi par le président américain. Le décret anti-migrants a brisé le rêve de cette famille qui avait attendu deux ans pour obtenir ses visas d’immigration.

Fouad Sharef Suleman, un pharmacien d’Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan irakien, ainsi que son épouse et leurs enfants, avaient tout quitté pour commencer une...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 6 Commentaires
 
Emmanuel P. Pharmacien 31.01.2017 à 14h28

Heureusement que tous les pharmaciens et autres professions utiles à la population ne font pas comme lui. Que deviendraient les populations abandonnées par ces lâches qui ont les moyens de s'enfuir Lire la suite

Répondre
 
gigi Pharmacien 31.01.2017 à 16h13

"Ces lâches"??? Que feriez-vous, sinon vous enfuir, si votre vie et celle des vôtres était menacée??? Attendre l'exécution, les bras en croix?
Je vous souhaite de ne jamais connaître les moments dou Lire la suite

Répondre
 
PHILIPPE D Pharmacien 30.01.2017 à 16h51

Ba ils ont pas besoin de pharmaciens en Irak ?
Ce serait mieux qu'il y reste pour servir son pays

Répondre
 
gigi Pharmacien 30.01.2017 à 17h19

Tu crois que c'est par plaisir qu'il a quitté son officine, son pays etc?
Quelle inhumanité quand je lis de tels propos...

Répondre
 
FLORENCE F Pharmacien 30.01.2017 à 19h01

« Je suppose que si vous étiez né en Syrie ,en Irak et en Turquie, vous seriez resté " pour servir votre pays" pendant qu'on aurait bourré le crane a vos enfants et que votre femme serait cloîtrée à l Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Cambriolage

Les agressions contre les pharmaciens ont quasiment triplé en un an

La multiplication des cambriolages et des attaques de pharmacies, relatée par la presse, viennent confirmer les chiffres enregistrés par l’Ordre des pharmaciens. Le 15 février, en tentant de se défendre, un pharmacien de... 1

Partenaires