Dans son officine et salon littéraire d'Agen - Laurent Delmont soigne les maux et les mots

Dans son officine et salon littéraire d'AgenLaurent Delmont soigne les maux et les mots

Marie Bonte
| 19.01.2017

Au fil de ses sept romans édités localement, Laurent Delmont, titulaire à Agen, s'est forgé une signature sur les rives de la Garonne où ses patients sont aussi ses premiers lecteurs. Il n'est ainsi pas rare que son officine se transforme, de manière informelle, en salon littéraire.

  • laurent delmont

Plus de deux décennies de comptoir et davantage encore d’écriture. À peine Laurent Delmont a-t-il publié « Les nappes à carreaux »*, que déjà son prochain livre est en relecture chez son éditeur régional. Ce pharmacien écrivain ne connaît pas l’angoisse de la feuille blanche. « Je n’ai pas de souci d’inspiration », se félicite-t-il.

S’il écrit le soir et le week-end, une fois le rideau baissé, c’est avant tout pour répondre à un besoin impérieux. Celui, hérité...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires