La nouvelle vie allemande d’une consœur syrienne

La nouvelle vie allemande d’une consœur syrienne

19.01.2017

Jeune pharmacienne damascène, Hanan Kabour a quitté la Syrie pour l’Espagne au début de la guerre dans son pays, avant de s’installer en Allemagne un an plus tard, où vivait déjà une partie de sa famille. Elle vient de commencer sa nouvelle vie professionnelle dans une pharmacie de Lüneburg, ville moyenne au cœur d’une région de landes et de forêts, entre Hanovre et Hambourg.

« Arriver en Allemagne sans parler la langue et sans connaître le pays, c’est vraiment très difficile », explique Hanan Kabour, qui admet avoir dû « beaucoup travailler » pour décrocher enfin son Approbation, c’est-à-dire son autorisation d’exercice. Comme pour tous les pharmaciens étrangers, c’est la réglementation allemande qui lui a semblé le plus compliquée. « Mais j’ai été soutenue et aidée par une pharmacie de Lüneburg, qui m’a formée aussi au conseil, à...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires