À la Une - Grippe : et si les pharmaciens avaient vacciné ?

À la UneGrippe : et si les pharmaciens avaient vacciné ?

Marie Bonte
| 19.01.2017

Rien ne permet d’assurer dans quelle mesure la vaccination à l’officine aurait permis de limiter, cette année, l'ampleur de l’épidémie de grippe. Mais une chose est sûre, cette nouvelle compétence des pharmaciens va modifier profondément le profil des prochaines campagnes de vaccination.

  • vaccination officine

Précoce et virulente. Tels sont les termes retenus pour qualifier la grippe version 2016-2017, dont le pic est en passe d’être atteint en cette mi-janvier. Cette épidémie aura créé la surprise dès la veille des fêtes de fin d’année, touchant jusqu’à 578 000 personnes et provoquant 2 865 hospitalisations dont 627 cas graves admis en réanimation (chiffres au 16 janvier 2017).

Mais à la différence du virus A(H1N1) pdm09 qui avait fait des ravages chez les jeunes...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ROSP

ROSP générique pour 2019 : la FSPF ne signera pas l’avenant

L’enveloppe allouée à la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour la substitution générique réalisée en 2019 ne sera pas de 75 millions d’euros mais de 65 millions d’euros a annoncé l’assurance-maladie. L'avenant... 3

Partenaires