Victoire contre la désertification médicale - Grâce à ses pharmaciens, Bergerac retrouve ses praticiens

Victoire contre la désertification médicaleGrâce à ses pharmaciens, Bergerac retrouve ses praticiens

Marie Bonte
| 19.01.2017

L’action des treize pharmaciens de Bergerac a payé. La commune, dont la santé des habitants était gravement menacée par la pénurie de médecins, comptera bientôt quatre nouveaux médecins.

Un jeune couple de médecins vient de s’installer sur les bords de la Dordogne. Dès le 6 février, deux jeunes médecins devraient exercer dans les murs du centre de santé, salariés par la mairie. Il se pourrait qu’un troisième les rejoigne. Voire un quatrième, puisque le conseil municipal a délibéré en faveur de quatre postes. Bergerac est en passe de remettre ses effectifs de médecins à flot. Ou tout au moins d’anticiper sur le départ à la retraite de cinq médecins.

C'est à ses...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires