Fibrillation auriculaire : éviter l’association AVK-HBPM

Fibrillation auriculaire : éviter l’association AVK-HBPM

Charlotte Demarti
| 10.01.2017
  • AVK

L'association d'une héparine à bas poids moléculaire (HBPM) et d'un antivitamine K (AVK) lors de l’initiation d'un traitement après une fibrillation atriale non compliquée doit désormais être évitée.

En cas de fibrillation auriculaire sans complication, un traitement par AVK est initié. Mais parfois, le temps d’équilibrer le traitement par AVK (c’est-à-dire d’atteindre l’INR cible) les médecins peuvent ajouter une HBPM au traitement. Quels sont les risques de cette double...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires