À Bordeaux, un pharmacien dit non à la pseudo-éphédrine

À Bordeaux, un pharmacien dit non à la pseudo-éphédrine

Marie Bonte
| 06.01.2017
  • Pseudo-éphédrine

En cette période hivernale, François Couchouron a décidé de bannir la pseudo-éphédrine de son rayon conseil. Il en informe ses patients via une affiche apposée sur son comptoir et la porte de son officine.

Un rhume vaut-il la peine d’encourir un accident cardiovasculaire ? Ou plutôt son traitement par un produit contenant de la pseudo-éphédrine mérite-t-il une hospitalisation ? C’est la question que pose François Couchouron, titulaire bordelais, sur la porte de son...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rappel lot

Risque de sous dosage avec un antibiotique pédiatrique

Quatre lots d’Amoxicilline/acide clavulanique Sandoz, enfants et nourrissons, sont rappelés, en raison d’une erreur dans la notice pouvant amener à un sous-dosage. Une incohérence sur les notices des poudres pour suspension... Commenter

Partenaires