Sovaldi, Glivec, Avastin, Tarceva… - Une difficile prise en charge

Sovaldi, Glivec, Avastin, Tarceva…Une difficile prise en charge

Charlotte Demarti
| 05.01.2017

Dans le domaine du cancer et plus récemment de l’hépatite C, certains médicaments coûtent de petites fortunes, et mettent en péril l’économie de notre système de santé.

46 000 euros la cure de Sovaldi (3 mois) dans l’hépatite C, plus de 30 000 euros par an pour le Glivec dans certaines leucémies, plus de 70 000 euros par an pour le Keytruda dans le mélanome non opérable… Les prix de certains nouveaux traitements, notamment dans le cancer et plus récemment dans l’hépatite C, ont littéralement explosé.

Les associations de patients et les médecins manifestent haut et fort leur mécontentement : en mars 2016, 110 cancérologues...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires