Traitements de l'hépatite C : le gouvernement pressé d'agir sur les prix

Traitements de l'hépatite C : le gouvernement pressé d'agir sur les prix

Charlotte Demarti
| 05.01.2017
  • Médicaments

Trois associations appellent le gouvernement à utiliser les outils juridiques dont ils disposent pour faire baisser le prix des nouveaux traitements contre l'hépatite C. Pour elles, c'est le seul moyen de garantir l'accès universel à ces traitements tout en préservant les comptes sociaux.

« La promesse de l’accès universel aux nouveaux traitements de l’hépatite C, annoncée par la ministre de la Santé en mai 2016, n’est toujours pas tenue »,...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 06.01.2017 à 10h01

Faudra pas s'étonner de voir ces produits en "manquant fabricant" eux aussi...

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 09.01.2017 à 19h38

« Et les dépenses augmenter même avec les baisses de prix des autres produits et autres mesures " d'efficience ". Les dangers , notamment sur la nouvelle MDL sont apparents ! Déficit perpétuel structu Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires