Gardes du dimanche - Ces pharmacies qui brouillent les cartes

Gardes du dimancheCes pharmacies qui brouillent les cartes

Marie Bonte
| 19.12.2016

L’ouverture le dimanche des magasins et des centres commerciaux ravive les querelles au sein de la profession. Défiant les règles des gardes, certains pharmaciens persistent à ouvrir le dimanche. Au grand dam de leurs confrères. Mais à la plus grande satisfaction des clients qui approuvent ce service rendu autant que cette opportunité de shopping.

  • pharmacie

Les répondeurs tournent en boucle : « Pour des motifs indépendants de notre volonté, nous sommes contraints de fermer les dimanches de 8 heures à 20 heures ». Ces pharmacies qui, traditionnellement, ouvraient le dimanche, ont été contraintes par décision judiciaire de baisser le rideau. Il ne leur reste plus qu’à en avertir leurs patients, très souvent désappointés. Car ces pharmacies du dimanche avaient leurs fidèles. En témoigne l’affluence de ce jour...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rappel lot

Risque de sous dosage avec un antibiotique pédiatrique

Quatre lots d’Amoxicilline/acide clavulanique Sandoz, enfants et nourrissons, sont rappelés, en raison d’une erreur dans la notice pouvant amener à un sous-dosage. Une incohérence sur les notices des poudres pour suspension... Commenter

Partenaires