Un appel à la grève en janvier

Un appel à la grève en janvier

Christophe Micas
| 15.12.2016
  • Grève

La plupart des représentants de la profession, dont l'USPO et les groupements, appellent les pharmaciens à se mobiliser dès le début de l’année prochaine. Un mouvement de grève des gardes et une journée « morte » sont en préparation. De son côté, la FSPF attend la lettre de cadrage de Marisol Touraine avant de se prononcer.

Réunis hier, les représentants des syndicats, des groupements (Federgy, UDGPO, CNGPO), de l’Ordre, de l’Association de pharmacie rurale (APR) et...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 18 Commentaires
 
CYRIL M Pharmacien 16.12.2016 à 18h18

Voici une belle action de communication : 4 millions de personnes franchissent la porte d'une pharmacie par jour en France ! En une seule semaine, on peut toucher la moitié de la population Lire la suite

Répondre
 
Jacques B Pharmacien 16.12.2016 à 11h25

Comment se sortir du bourbier où nous a mis les 2 présidents anciens? le politique n'a plus à intervenir dans les professions de santé, le politique ne connait pas le malade, la maladie, le Lire la suite

Répondre
 
BENOIT R Pharmacien 16.12.2016 à 10h58

La grève des gardes ne gêne que les malades qui cherchent une pharmacie dans l'urgence. Ce n'est donc pas la solution. Gilles Bonnefond semble ne pas vouloir baisser son froc, pour une fois.
La Lire la suite

Répondre
 
Sylvie P Pharmacien 16.12.2016 à 17h13

mais Gilles Bonnefond n'a pas proposé que la grève des gardes, mais également une journée d'action en janvier avec manifestation.
Concernant les vitrines, depuis l'union de la profession, nous avons Lire la suite

Répondre
 
PIERRE K Pharmacien 16.12.2016 à 10h19

Mr Bonnefond, au lieu de penser à construire l'avenir de la profession, il le détruit.
à ce jour toute la profession a besoin d'unité pour mieux négocier la nouvelle convention et lui, il veut être Lire la suite

Répondre
 
Sylvie P Pharmacien 16.12.2016 à 17h15

mais la décision a été prise le 14 décembre quand justement toute la profession était réunie : ordre groupements, syndicats, étudiants
les propositions communes ont été prises, maintenant qui tire Lire la suite

Répondre
 
DAVID P Pharmacien 16.12.2016 à 18h43

La décision a été prise par qui ? Tout le monde ? Je ne crois pas que ce soit la réalité des faits. Après on peut réécrire l'histoire... ou l'adapter en fonction des circonstances...

Répondre
 
JEAN-PHILIPPE T Pharmacien 16.12.2016 à 09h30

la grève des gardes n'a jamais servi à rien, la grève de la substitution avait arrêté Xavier Bertrand dans ses velléités de généraliser les TFR
nos chers syndicats comme pour le reste s'accrochent à Lire la suite

Répondre
 
Sylvie P Pharmacien 16.12.2016 à 17h16

ah bon ? la mobilisation de la profession en 2014 était une vieille recette qui n'a pas fonctionné ? pourtant nos piliers ont été sauvés et nous sommes sortis de la loi macron.

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 16.12.2016 à 18h29

Exact ! Ne rien faire est mieux que de faire une connerie . Fermer un peu l'officine est une façon active de ne rien faire , avant de toute façon fermer définitivement , ça donne un avant-goût aux Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires