Budget de la Sécu pour 2017 - L'officine fortement mise à contribution

Budget de la Sécu pour 2017L'officine fortement mise à contribution

Christophe Micas
| 12.12.2016

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2017 a été définitivement adopté la semaine dernière par l’Assemblée nationale. Pour le gouvernement, ce texte permettra de ramener les comptes de la Sécurité sociale à un niveau très proche de l’équilibre en 2017. Pour l’officine, c’est un nouveau coup porté à l’économie.

Le gouvernement l’affirme, le déficit du régime général de la Sécurité sociale, qui s’élevait à 17,4 milliards d’euros en 2011, ne devrait plus atteindre que 400 millions d’euros en 2017. Celui de la branche maladie, qui s’élevait à 8,6 milliards d’euros en 2011, atteindrait, lui, 2,6 milliards d’euros.

Pour y parvenir, le gouvernement mise sur un nouveau tour de vis sur le médicament et les dispositifs médicaux. Sur les quelque 4 milliards d’euros...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires