Le monde aujourd'hui - Libéralisme : polémique stérile

Le monde aujourd'huiLibéralisme : polémique stérile

Richard Liscia
| 12.12.2016

La gauche, l'extrême gauche et l'extrême droite croient avoir trouvé en François Fillon l'épouvantail parfait qu'il faudrait abattre sous prétexte qu'il a l'intention de démanteler l'assurance-maladie. Le candidat de la droite et du centre a effectivement proposé un système de santé qui semble mettre à mal un modèle qui, peu ou prou, nous a tous rendus égaux face à la mort. Mais il a encore le temps d'amender son projet. En tout état de cause, la polémique sur le libéralisme économique n'a pas lieu d'être. Voici pourquoi.

  • Libéralisme : polémique stérile

Si les critiques adressées à M. Fillon ne venaient que de ceux qu'il a une bonne chance de vaincre en 2017, elles n'auraient pas d'effet. Ses opposants ont enfin trouvé un argumentaire défavorable contre celui qui a été élu candidat de la droite et du centre dans les conditions triomphales que l'on sait. Mais la plus vive contestation vient de son propre camp et plus particulièrement du Dr Bernard Accoyer, ancien président de l'Assemblée nationale qui, avec une stupéfiante honnêteté, n'a...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rappel lot

Risque de sous dosage avec un antibiotique pédiatrique

Quatre lots d’Amoxicilline/acide clavulanique Sandoz, enfants et nourrissons, sont rappelés, en raison d’une erreur dans la notice pouvant amener à un sous-dosage. Une incohérence sur les notices des poudres pour suspension... Commenter

Partenaires