Yann Mazens : « Sans prix raisonnable, l’accès pour tous n’existera pas »

Yann Mazens : « Sans prix raisonnable, l’accès pour tous n’existera pas »

Charlotte Demarti
| 28.11.2016

Pour que tous les malades atteints d'hépatite C aient accès aux nouveaux traitements et qu'on puisse enfin éradiquer la maladie, le gouvernement français doit avant tout négocier un prix décent des médicaments. Telle est la conviction de Yann Mazens, directeur de SOS hépatites.

Le Quotidien du pharmacien. - Qu’en est-il depuis l’annonce de Marisol Touraine qui promettait, le 25 mai 2016, d’étendre l’accès aux nouveaux traitements de l’hépatite C à tous ?

Yann Mazens. - La ministre de la Santé avait annoncé à cette époque un accès universel en deux temps, assorti de deux arrêtés. Le premier a été publié le 10 juin et a ouvert les indications à beaucoup plus de patients, notamment les malades dès le stade de fibrose F2, alors qu...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ROSP

ROSP générique pour 2019 : la FSPF ne signera pas l’avenant

L’enveloppe allouée à la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour la substitution générique réalisée en 2019 ne sera pas de 75 millions d’euros mais de 65 millions d’euros a annoncé l’assurance-maladie. L'avenant... 3

Partenaires