L'OCDE recommande d'étendre le rôle de premier recours des pharmaciens

L'OCDE recommande d'étendre le rôle de premier recours des pharmaciens

Mélanie Maziere
| 24.11.2016
  • OCDE

Dans son « Panorama de la santé : Europe 2016 », l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) pointe les faiblesses de la France en matière de prévention. Plus largement, elle recommande à tous les pays d'étendre le rôle des pharmaciens dans ce domaine mais aussi dans la prise en charge des malades chroniques.

Tous les deux ans depuis 2010, l'OCDE publie un rapport sur la santé en Europe qui fait le point sur l'état de santé des populations...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 1 Commentaire
 
Dr Gnon Pharmacien 25.11.2016 à 13h22

Qu'est-ce qu'on a à voir avec ça ? On va faire du sport et picoler à leur place ou avoir mal au foie pour les jeunes ? Prises en charge sans pognon , sans moyens , sans liberté de manœuvre ?

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires