Histoire de la pharmacie - La pharmacopée féministe de Marie Meurdrac

Histoire de la pharmacieLa pharmacopée féministe de Marie Meurdrac

Julie Chaizemartin
| 24.11.2016

Si on avait à établir un trombinoscope des pharmaciens dans l’histoire, rares seraient les visages de femmes. Mais en cherchant bien, on aurait fini par dénicher le minois de Marie Meurdrac dont les rares notes biographiques la décrivent comme chimiste, apothicaire et botaniste. Autant de cordes à son arc ont attisé notre curiosité.

  • femme
  • hhh
  • femme mirroir

Pas facile cependant de retracer sa vie. On sait qu’elle est née à Mandres-les-Roses en 1610 et qu’elle vécut un temps au château de Grosbois (situé aujourd’hui dans le Val-de-Marne) aux côtés de son époux, Henri de Vibrac, un proche de Charles de Valois. Elle y aurait peut-être fait installer un laboratoire dans lequel elle s’employait à confectionner des remèdes et des recettes cosmétiques.

C’est en tout cas dans ce château qu’elle reçut régulièrement la comtesse de Guiche avec...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires