100 000 autotests du Sida vendus en un an

100 000 autotests du Sida vendus en un an

Marie Bonte
| 22.11.2016
  • Autotest

Un an après l'arrivée des autotests du Sida en pharmacie, leurs ventes sont jugées satisfaisantes par leur fabricant, AAZ. Selon lui, plus de 100 000 unités ont été vendues, permettant ainsi de toucher un public qui n'aurait jamais franchi la porte d'un centre de dépistage.

Seul fabricant à commercialiser un autotest du Sida depuis son lancement en pharmacie, la société AAZ déclare que 107 350 exemplaires ont été vendus depuis le 15 septembre 2015, soit 2 000...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
VÉRONIQUE B Pharmacien 22.11.2016 à 16h41

Si le TEST est référencé par "plus de la moitié" des Pharmacies...on va dire 11 500 x 10 tests en stock : cela fait 115 000 test EN STOCK !!!! pas vendus !!!!
Qui vérifie les chiffres annoncés dont Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 22.11.2016 à 18h44

Vendu oui , par le fabricant . Et ensuite un test plus rapide sort rendant le stock obsolète ? On attend les chiffres de vente au client final . Pendant qu'on y est , combien de " TROD angine " ont Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires