L'IGAS saisie après trois décès suspects sous chimiothérapie

L'IGAS saisie après trois décès suspects sous chimiothérapie

Mélanie Maziere
| 18.11.2016
  • CHU Nantes

La ministre de la Santé Marisol Touraine a saisi hier l'Inspection générale des Affaires sociales (IGAS) après le décès de trois patients sous chimiothérapie au CHU de Nantes. Le remplacement d'un médicament par un autre, pour cause de « tensions d'approvisionnement », est pointé du doigt.

Cinq patients atteints de lymphome, en cure de chimiothérapie intensive avec autogreffe au CHU de Nantes, ont présenté des « complications graves » entre le 10 et le 13...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires