Tourisme - Tel Aviv, la mer Morte, Jérusalem - Voyage en terre de passions

Tourisme - Tel Aviv, la mer Morte, JérusalemVoyage en terre de passions

Philippe Bourget
| 17.11.2016

Israël, l’un des berceaux du monde, offre non seulement sa saga biblique à la curiosité des touristes mais aussi l’incroyable décor de rocs et de soleil, émaillé de paysages ultimes, comme la mer Morte ou le désert du Néguev. Ici, la vie bat plus fort, enfiévrée par des lendemains indécis. De Tel Aviv l’exaltée à Jérusalem la pieuse, ce pays a tout pour séduire et il continue d’investir, malgré les périls qui pèsent sur la région.

Tel Aviv. Que n’entend-on pas sur cette ville depuis des années ! Festive, tolérante, ultraculturelle…, la cité méditerranéenne semble prise dans un tourbillon transcendé par l’incertitude du lendemain. Un seul mot d’ordre : vivre ! Depuis trois ans, l’un des quartiers en vue s’appelle Sarona. Dressé de buildings, ce secteur historique a vu rénover ses maisons, vestiges d’une colonie protestante allemande du XIXe siècle. Restaurants, commerces et pelouses lui donnent un côté...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires