La rétrocession sur le gril

La rétrocession sur le gril

17.11.2016


Le pharmacien n’étant pas un acheteur, il est essentiel qu’il confie la gestion de son back-office et les négociations commerciales aux groupements dont ils sont membres, explique Willy Hodin, directeur associé de PharMAcie référence groupe. Cette évolution est « indispensable à la fois pour les patients et pour les pharmaciens », confirme le président de l’USPO, qui y voit « un rempart face aux velléités de la grande distribution ». À charge dès lors « aux...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Salaires

Grille des salaires 2019 : le point officinal bloqué à 4,425 euros

Les partenaires sociaux de la branche se sont rencontrés hier, lundi 14 janvier, pour négocier la revalorisation 2019 de la grille des salaires. Aucun terrain d’entente n’a été trouvé. À peine l’accord sur les salaires conclu en... 1

Partenaires