Vaccination, suivi des AVK - Bataille d'arguments sur le rôle du pharmacien

Vaccination, suivi des AVKBataille d'arguments sur le rôle du pharmacien

Christophe Micas
| 17.11.2016

Vous avez été très nombreux à réagir à notre article « AVK : les infirmiers s'estiment plus légitimes que les pharmaciens » sur notre site Internet. Florilège de vos commentaires.

L’expérimentation de la vaccination antigrippale à l’officine a irrité la Fédération nationale des infirmiers (FNI). D’autant que le syndicat des infirmiers diplômés d'État libéraux (IDEL) n’a toujours pas digéré que les officinaux puissent assurer le suivi des malades sous anticoagulants oraux.

Pour la FNI, il est « inadmissible que seuls les pharmaciens aient obtenu un rôle dans l’accompagnement des patients sous anticoagulants oraux par AVK, alors que les IDEL sont en...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
écosse

À la Une Les pharmaciens britanniques face au Brexit Abonné

Les conséquences pour le système de santé d'un « Brexit sans accord » inquiètent les pharmaciens britanniques. À l'approche de la date fatidique du 29 mars, ils se préparent aux éventuelles ruptures de stock qui pourraient survenir dans les semaines suivant le Brexit. Commenter

Partenaires