Substitution : renforcement des contrôles

Substitution : renforcement des contrôles

Christophe Micas
| 16.11.2016
  • Assurance-maladie

L’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) alerte sur un renforcement des contrôles de l’assurance-maladie sur la dispensation de génériques.

Dans les « Informations professionnelles » du 14 novembre, l’UNPF informe ses adhérents d’une intensification des contrôles de l’assurance-maladie concernant la substitution. Avec à la clé des risques de rejets de dossiers. Dans ce contexte, l’UNPF rappelle qu’il « est important de référencer l'ensemble des...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 9 Commentaires
 
Laurence G Pharmacien 18.11.2016 à 09h55

On a dans nos logiciels la possibilité de toper la raison pour laquelle nous n'avons pas substitué. La seule difficulté c'est de penser à le faire systématiquement en cas de mention "non substituable Lire la suite

Répondre
 
H K Pharmacien 16.11.2016 à 21h58

« inadmissible de parler de gestapo »

Répondre
 
Pascal Pharmacien 17.11.2016 à 10h20

C'est vrai, le mot est fort, mais le contrôle systématique et la suspicion générale sur tout nos actes aux quotidien ont de quoi faire réagir !
De plus j'ai des raisons PERSONNELLES et réelles Lire la suite

Répondre
 
Pascal Pharmacien 16.11.2016 à 17h16

C'est Dingue !
Sachant que le pharmacien a toujours intérêt, financièrement (pourvu que ça dure...), à substituer, quel est l’intérêt de la sécu d'envoyer la Gestapo ?
Il est vrai qu'il est plus Lire la suite

Répondre
 
hervé Z Médecin ou Interne 16.11.2016 à 17h12

Si la mention non substituable existe, pourquoi ne pas l'utiliser, de façon judicieuse bien sûr, il ne faut être craintif par rapport à la sécurité sociale

Répondre
 
MARION-CHANTAL B Pharmacien 16.11.2016 à 16h35

ça c'est la meilleure peut-être faudrait-il s'intéresser à la mention NS !!!

Répondre
 
Jean Luc M Pharmacien 16.11.2016 à 17h08

pas touche aux rois de la santé voyons !!! vous voulez vous faire lyncher !!!!

Répondre
 
cecile b Pharmacien 16.11.2016 à 17h11

Pour ma part les dossiers n'ont pas été rejetés mais je dois regler les indus et croyez moi cela monte vite surtout lorsqu'il s'agit d'anticancéreux!

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires