L'UDGPO demande la légalisation des rétrocessions

L'UDGPO demande la légalisation des rétrocessions

Marie Bonte
| 15.11.2016
  • Laurent Filoche

Alors que les travaux de la profession sur les conditions d’achats des officines s’intensifient, l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) remet sa copie. Elle réclame la légalisation de la rétrocession, la fin des ventes de data à l’insu des pharmaciens, tout comme l’interdiction des hausses de prix sauvages par les fournisseurs. Ces positions seront déposées sur la table de la prochaine réunion, le 21 novembre.

Rétrocessions, data et hausses de prix ...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
écosse

À la Une Les pharmaciens britanniques face au Brexit Abonné

Les conséquences pour le système de santé d'un « Brexit sans accord » inquiètent les pharmaciens britanniques. À l'approche de la date fatidique du 29 mars, ils se préparent aux éventuelles ruptures de stock qui pourraient survenir dans les semaines suivant le Brexit. Commenter

Partenaires