Le monde aujourd'hui - Trump : le choc

Le monde aujourd'huiTrump : le choc

Richard Liscia
| 14.11.2016

Les affaires américaines ayant une influence sur le monde, l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis pose, pour l'Europe en général et pour la France en particulier, un gros problème de gestion des relations diplomatiques. La consternation des uns ou la joie revancharde des autres ne changeront rien à ces difficultés inattendues qui s'ajoutent à un paysage mondial extraordinairement tourmenté.

  • De l'immobilier à la diplomatie

Personne ne sait vraiment à ce jour ce que Trump a dans le ventre. S'il a été capable d'adopter des comportements iconoclastes, de proférer des déclarations violentes et d'insulter ses adversaires, il a donné de ses projets un schéma si surprenant, depuis la guerre nucléaire à la Corée du Nord jusqu'au démantèlement de l'OTAN, qu'aucun chef d'Etat ou de gouvernement ne peut s'appuyer sur des données précises pour imaginer, combattre ou se préparer à la politique étrangère qu'il...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires