Repères

Repères

Fabienne Rizos-Vignal
| 10.11.2016

Les complémentaires ne versent rien lorsque la grossesse se déroule bien.

Une grossesse normale n'est pas un risque au sens de l'assurance. Il s'agit, en principe, d'un événement prévu. Or aucune assurance privée ne peut couvrir un événement certain. Seule la grossesse pathologique constitue un risque aléatoire bénéficiant à ce titre d’une couverture. D’où l’importance d’une logique collective de prise en charge de ce risque, sans diviser les professionnelles de santé par catégorie.

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Partenaires