Emmanuel Roth* : « un fonds d’investissement n’a pas vocation à se substituer aux pharmacies »

Emmanuel Roth* : « un fonds d’investissement n’a pas vocation à se substituer aux pharmacies »

Marie Bonte
| 03.11.2016

Président de Five Arrows Managers, Emmanuel Roth expose les raisons qui l'ont conduit à investir dans le secteur de la pharmacie en dépit de la situation de monopole, du maillage territorial et des prix réglementés.

Le Quotidien du pharmacien.- Quel intérêt la pharmacie française représente-t-elle aux yeux des fonds d’investissement, alors même que ce secteur reste l’un des plus contraints ?

Emmanuel Roth.- Il s’agit en l’occurrence du groupe Lafayette, un groupement bien précis que nous avons identifié pour son modèle économique, la qualité de son management et l’implication de ses adhérents qui sont des indicateurs de la réussite de ce concept. Nous souhaitons les accompagner dans...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires