Le remboursable en question - Médicament remboursable : indispensable, mais plus suffisant

Le remboursable en questionMédicament remboursable : indispensable, mais plus suffisant

François Sabarly
| 31.10.2016

Représentant les trois quarts de l’activité, le médicament remboursable reste un pilier indispensable pour l’économie des officines. Pourtant, le chiffre d’affaires de ce secteur est en baisse constante, face aux baisses de prix successives. On peut donc se poser la question de savoir si le médicament remboursable est encore l’avenir des pharmacies. Les représentants des syndicats professionnels ont un avis parfois nuancé, comme l’a montré le débat organisé à la Journée de l’économie de l’officine.

  • uuuu

Alors que, en moyenne, les ventes de médicaments remboursables constituent 75 % de l’activité des pharmacies, ce secteur officinal traditionnel tire l’économie officinale vers le bas, comme le prouvent les statistiques des cabinets et groupements d’expertise-comptable spécialisés dans la profession (voir page 10). La raison principale : les baisses de prix décidées dans les lois de financement de la Sécurité sociale qui se sont succédé ces dernières années. Il est vrai que...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ROSP

ROSP générique pour 2019 : la FSPF ne signera pas l’avenant

L’enveloppe allouée à la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour la substitution générique réalisée en 2019 ne sera pas de 75 millions d’euros mais de 65 millions d’euros a annoncé l’assurance-maladie. L'avenant... 3

Partenaires