Remise en question du prix unique en Allemagne - L'inquiétant arrêt de la Cour de justice européenne

Remise en question du prix unique en AllemagneL'inquiétant arrêt de la Cour de justice européenne

Denis Durand de Bousingen
| 24.10.2016

La justice européenne estime que la fixation de prix uniformes en Allemagne pour la vente de médicaments soumis à prescription représente une restriction non justifiée du marché, au détriment des pharmacies par correspondance. Une brèche dans le principe du prix unique du médicament prescriptible en Europe.

  • JJ

Quelques heures à peine après l’annonce, par la Cour de Justice européenne, de la légitimité des rabais sur les médicaments prescriptibles vendus par correspondance, deux des principales pharmacies virtuelles opérant en Allemagne depuis les Pays-Bas, Doc Morris et Europa Apotheek Venlo, lançaient déjà des campagnes de publicité racoleuses pour attirer les clients vers leurs sites.

C’est ainsi que Doc Morris offre dorénavant « des ristournes de 2 à 12 euros par ordonnance...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
écosse

À la Une Les pharmaciens britanniques face au Brexit Abonné

Les conséquences pour le système de santé d'un « Brexit sans accord » inquiètent les pharmaciens britanniques. À l'approche de la date fatidique du 29 mars, ils se préparent aux éventuelles ruptures de stock qui pourraient survenir dans les semaines suivant le Brexit. Commenter

Partenaires