Les médicaments anti-Alzheimer menacés de déremboursement

Les médicaments anti-Alzheimer menacés de déremboursement

Marie Bonte
| 21.10.2016
  • Alzheimer

La Commission de la transparence de la Haute Autorité de santé s’est prononcée en faveur du déremboursement de quatre médicaments contre la maladie d'Alzheimer et de leurs génériques. La décision du déremboursement revient toutefois à la ministre de la Santé. Dans ce cas, la France serait le premier pays à dérembourser les anti-Alzheimer.

Ce n’est pas la première fois que l’Aricept, l’Exelon, le Reminyl et l’Ebixa (donézépil, rivastigmine, galantamine et mémantine), quatre...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Serge R Pharmacien 22.10.2016 à 12h34

« Exact! Plus de 300 M€ jetés par les fenêtres de la Sécu, alors qu'au lieu de rester dans le traitement symptomatique dépassé, ils auraient pu servir à comprendre les causes de cette augmentation exp Lire la suite

Répondre
 
JEAN-YVES L Médecin ou Interne 21.10.2016 à 17h19

Bonjour,
Cela fait plusieurs années que des études ont montré l'inutilité de ces médicaments dits contre la maladie d'Alheimer. Nombre de médecins généralistes ont d'ailleurs depuis près de 10 ans Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires