Grossistes-répartiteurs - Des exportations bientôt sous haute surveillance

Grossistes-répartiteursDes exportations bientôt sous haute surveillance

Marie Bonte
| 13.10.2016

Accusés par le ministère de la Santé de créer des ruptures d’approvisionnement par leurs pratiques d’exportation, les grossistes-répartiteurs pourraient être obligés de déclarer leurs exportations. C’est en tout cas ce que prévoit un projet de loi du ministère de la Santé.

Marisol Touraine avait déjà déclaré la guerre aux ruptures d’approvisionnement dans la loi de Santé (« Le Quotidien » du 14 décembre 2015). La ministre de la Santé poursuit son offensive dans un projet de loi dont le Sénat a été saisi le 5 octobre dernier.

L’article 2 de ce texte cible explicitement les grossistes-répartiteurs qui seront obligés « dans le cadre d’une expérimentation d’une durée de trois ans, de déclarer à un organisme tiers les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rappel lot

Risque de sous dosage avec un antibiotique pédiatrique

Quatre lots d’Amoxicilline/acide clavulanique Sandoz, enfants et nourrissons, sont rappelés, en raison d’une erreur dans la notice pouvant amener à un sous-dosage. Une incohérence sur les notices des poudres pour suspension... Commenter

Partenaires