Ruptures : les exportations des répartiteurs en ligne de mire

Ruptures : les exportations des répartiteurs en ligne de mire

Marie Bonte
| 11.10.2016
  • Médicament

Un projet de loi émanant du ministère de la Santé prévoit que les grossistes-répartiteurs déclarent les quantités de médicaments qu’ils exportent. Un moyen efficace, selon Marisol Touraine, de lutter contre les ruptures d’approvisionnement.

Dans le cadre d’une expérimentation de trois ans, les grossistes-répartiteurs seront obligés de déclarer les volumes de leurs exportations portant sur des médicaments et des produits identifiés par arrêté. C’est du moins ce que prévoit un...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires