Ruptures : les exportations des répartiteurs en ligne de mire

Ruptures : les exportations des répartiteurs en ligne de mire

Marie Bonte
| 11.10.2016
  • Médicament

Un projet de loi émanant du ministère de la Santé prévoit que les grossistes-répartiteurs déclarent les quantités de médicaments qu’ils exportent. Un moyen efficace, selon Marisol Touraine, de lutter contre les ruptures d’approvisionnement.

Dans le cadre d’une expérimentation de trois ans, les grossistes-répartiteurs seront obligés de déclarer les volumes de leurs exportations portant sur des médicaments et des produits identifiés par arrêté. C’est du moins ce que prévoit un...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Jean-Philippe D Pharmacien 11.10.2016 à 18h25

« Tout à fait, avec les baisses de prix, nous avons une double peine : l baisse de marge, mais aussi les ruptures en augmentation avec toutes les conséquences qui en découlent (perte de temps au compt Lire la suite

Répondre
 
FREDERIC G Pharmacien 11.10.2016 à 16h32

sans doute serait-il plus judicieux d'arreter les baisses de prix perpétuelles des medicaments en france,... ce qui tout naturellement stoperait les exportations parallèles. simple bon sens que nos Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires