Avenir de l’officine : la ministre s’engage

Avenir de l’officine : la ministre s’engage

Christophe Micas
| 29.09.2016
  • Touraine

Au cours d’un entretien d’une heure avec le président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), Gilles Bonnefond, la ministre de la Santé s’est dit prête à débloquer une enveloppe pour accompagner la prochaine convention de la profession avec l’assurance maladie. Marisol Touraine s’est également engagée à rédiger une lettre d’orientation au directeur général de l’organisme payeur, Nicolas Revel, en vue de la négociation de cette convention.

La Fédération des...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Esculape Médecin ou Interne 30.09.2016 à 19h52

« peut-être qu'elle ne sera plus ministre dans 8 mois"
Ouh là mais elle sera encore là et ses idées aussi,cela se pourrait que le nouveau ministre de la santé et plus ce sera encore elle! »

Répondre
 
NICOLAS T Pharmacien 29.09.2016 à 18h45

« Je ne sais pas pourquoi mais je ne la crois pas une seule seconde ! peut être parce qu'elle ne sera plus ministre dans 8 mois et que la gauche aura été balayée aux élections.... et qu'elle peut bien Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires