À la une - Baisses de prix : le ras-le-bol

À la uneBaisses de prix : le ras-le-bol

Christophe Micas
| 26.09.2016

Les nouvelles règles de fixation des prix des médicaments envisagées inquiètent fortement les syndicats d’officinaux qui tirent le signal d’alarme. Si le gouvernement campe sur ses positions, ils estiment qu’ils ne pourront pas, dans ces conditions, continuer à s’investir dans le développement des génériques.

  • ras le bol

Marisol Touraine doit présenter demain une campagne de communication pour convaincre le grand public de l’importance de recourir aux génériques en France. Bien sûr, les officinaux auront un rôle à jouer pour relayer le message ministériel. Mais la lettre d’orientation adressée au Comité économique des produits de santé (CEPS) par le ministère de la Santé et Bercy à la mi-août pourrait remettre en cause l’engagement des pharmaciens dans cette campagne. Car à sa lecture, les syndicats d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires