La Cour des comptes réclame un meilleur contrôle des ALD

La Cour des comptes réclame un meilleur contrôle des ALD

Mélanie Maziere
| 21.09.2016
  • Didier Migaud

Le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, a appelé mardi le gouvernement « à ne pas relâcher les efforts de maîtrise des dépenses » de l'assurance-maladie.

En effet, si « l'amélioration de la situation financière de la Sécurité sociale est réelle », elle reste fragile. Face à l'annonce du ministre de l'Économie de relever l'objectif national des dépenses d'assurance-maladie (ONDAM), Didier Migaud a regretté que le gouvernement n'ait pas, au...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Pascal M Pharmacien 25.11.2016 à 18h53

40euros par patient en ALD , ça peut évidemment pousser à avoir la main lourde et expliquer cette progression .
du coup le poste médicament ne baisse pas autant qu'attendu avec les generiques et Lire la suite

Répondre
 
catherine l Autre Professionnel Santé 23.09.2016 à 19h33

« la cour des comptes dit juste , cependant les déficits de la secu sont comblés par le Reste ç charge des ménages et on se mord la queue!!! si on veut moins de déficit et moins de reste à charge ? qu Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires