Vente en ligne - L’attaque de l’UDGPO contre les sites véto

Vente en ligneL’attaque de l’UDGPO contre les sites véto

Marie Bonte
| 19.09.2016

Désireux de faire revenir le médicament vétérinaire dans le giron de la pharmacie, l' Union des groupements de pharmaciens d’officine prévoit plusieurs procédures contre des sites de vente en ligne de médicaments vétérinaires. Parmi eux, Doctipharma auquel l’UDGPO reproche de persister dans ces activités.

  • photo

Les groupements ne laisseront plus rien passer. L’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) annonce qu’elle mettra tout en œuvre pour que le médicament vétérinaire revienne « là où il doit être, c’est-à-dire l’officine ». Les groupements estiment en effet qu'une pharmacie pourrait tirer entre 15 000 à 30 000 euros par an de bénéfice net de ce marché dont le chiffre d’affaires global est évalué à 1,2 milliard d’euros. Or les titulaires ne...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à Malo-lès-Bains-0

Le tour de France des pharmacies Étape à Malo-lès-Bains

Pendant tout le mois d’août, nous vous avons proposé de sillonner les routes de France à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Pour cette quatrième et dernière étape de notre tour de France des pharmacies, nous jetons les amarres à Malo-lès-Bains, dans l'officine de Jean-Michel Wargnez. Commenter

Partenaires