À la une - Économie : les dossiers en suspens

À la uneÉconomie : les dossiers en suspens

Christophe Micas
| 19.09.2016

Depuis le début de l'été, la profession alerte les patients et les pouvoirs publics sur l'inquiétante situation économique des officines françaises. À quelques semaines de la présentation du budget de la Sécu pour 2017, les syndicats attendent des mesures fortes du gouvernement pour redonner du souffle aux pharmacies et dessiner leur avenir. Dans le cas contraire, ils pourraient appeler les confrères à se mobiliser.

  • dossiers

« La rentrée 2016 sera cruciale pour la pharmacie d’officine », expliquaient fin juillet la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Depuis plusieurs semaines, les deux organisations préparent activement le cadre économique de la prochaine convention avec l’assurance-maladie. Car sans enveloppe précise, il leur paraît difficile de pouvoir envisager une quelconque évolution du métier.

Une réunion...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires