Allemagne - Des laboratoires débauchent les préparatrices…

AllemagneDes laboratoires débauchent les préparatrices…

Denis Durand de Bousingen
| 15.09.2016

En Allemagne comme ailleurs, il devient souvent difficile de trouver des préparateurs qualifiés, et les pharmaciens sont obligés de leur offrir de bonnes conditions de travail s’ils veulent espérer les voir rester dans leurs officines. Mais lorsqu’en plus certains laboratoires viennent directement démarcher des préparateurs dans les pharmacies, la coupe est pleine pour les titulaires victimes de ces pratiques.

Outre-Rhin, les préparateurs suivent une formation de deux ans et demi avant de pouvoir obtenir leur diplôme, dont deux ans en école et six mois en officine. Les écoles de préparateurs, comme leur formation en général, sont financées en grande partie par la profession. Le pays manque actuellement de jeunes préparateurs, ce qui se traduit évidemment par des tensions sur le marché de l’emploi… et sur les salaires.

L’hiver dernier, un pharmacien d’officine installé dans une région...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires