Ce qu'en disent les experts-comptables

Ce qu'en disent les experts-comptables

Didier Doukhan
| 15.09.2016

Les experts-comptables spécialistes de l'officine, Patrick Bordas (KPMG) et Philippe Becker (Fiducial Expertise), décrivent les contours et les limites des contrats de coopération commerciale qui ont cours en pharmacie.

Il faut aborder la question de la coopération commerciale en pharmacie sous deux angles, explique en substance Patrick Bordas, responsable du secteur pharmaciens au cabinet KPMG. « Sur le fond, ces contrats s'analysent avant tout sous l'angle économique : les sommes versées au titre de la coopération commerciale sont clairement de la remise, de la marge. Elles viennent donc, en toute logique, en diminution des montants alloués aux achats. » Quant à leur...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires